Investissement 101 › REEE < Investissement 101

Régime enregistré d'épargne-études (REEE)

C'est quoi exactement?

Un régime enregistré d'épargne-études (REEE) est ce qui permet à certains étudiants d'aller à l'université sans devoir travailler chez Couche-Tard. Les REEE sont des comptes réglementés servant à épargner de l'argent pour les études d'un enfant. Un REEE individuel est ouvert au nom de l'enfant qui utilisera l'argent. Il n'est pas transférable, sauf à son frère ou à sa sœur, et quiconque peut l'ouvrir. Un REEE familial peut seulement être ouvert par les parents ou les grands-parents de l'enfant qui utilisera l'argent, et les fonds peuvent être dépensés pour les études de n'importe quel enfant de la famille.

Le plafond à vie de cotisation à un REEE est fixé à 50 000 $ par enfant, et cet argent peut être investi dans tout produit (fonds commun, FNB, CPG, actions, obligations, etc.). Les fonds de ce compte ne sont destinés qu'à payer des études (universitaires, collégiales, professionnelles, etc.).

Quels sont les avantages?

Le REEE comporte un grand avantage: le gouvernement injectera un certain montant équivalent aux fonds cotisés dans le compte. Ne vous emballez pas trop vite, les choses se corsent. Il y a des règles. Voici l'essentiel:

La Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE) remet l'équivalent de 20 % du montant que vous placez dans un REEE, jusqu'à un maximum de 500 $, donc jusqu'à ce que vos cotisations atteignent un montant de 2 500 $ par enfant par année. Vous obtiendrez cette subvention jusqu'à ce que vous ayez reçu 7 200 $ du gouvernement pour chaque enfant. (Il vous faudra cotiser le maximum pendant un peu plus de 14 ans pour atteindre la limite gouvernementale.)

Puis, la question des impôts se présente. Alors que l'argent est dans le compte, tous les gains demeureront libres d'impôt. Lorsqu'un étudiant retire l'argent pour payer ses frais de scolarité, il devra payer de l'impôt seulement sur les intérêts, dividendes et gains en capital, et sur l'argent fourni par le gouvernement. Cependant, l'argent que sa famille a originalement cotisé ne sera pas imposé, puisqu'il l'a déjà été.

À quoi faut-il porter attention?

Le plus grand impondérable avec un REEE est la possibilité qu'un enfant choisisse de ne pas poursuivre d'études postsecondaires. Dans ce cas, le compte peut être transféré à un frère ou une sœur. S'il n'en a pas, les gens ayant cotisé dans le compte peuvent le transférer dans leur REER personnel, sans que ce dernier soit imposé.

Lorsqu'un REEE est fermé, les subventions du gouvernement doivent être remboursées et tous les gains sur les investissements seront imposés.

Heureusement, un REEE peut demeurer ouvert durant 36 ans, ce qui vous laisse amplement le temps de convaincre votre enfant d'aller à l'université avant de devoir fermer le compte.