Illustration by Sammy Yi

Cinq pièges fiscaux, et comment vous préparer pour les éviter

Wealthsimple crée des outils puissants pour vous aider à gérer et à faire fructifier votre argent. Informez-vous plus avant

Nous le savons, vous ne voulez pas vous casser la tête avec les impôts en ce moment. « On est encore en décembre! vous dites-vous. Habituellement, je ne commence pas à paniquer pour mes impôts avant trois mois! » Nous comprenons. Personne ne veut penser aux impôts en ce moment. Ou en général. Par contre, en faisant quelques simples préparations cet hiver, vous pourriez éviter des pièges qui vous coûteraient temps et d’argent, en plus de vous causer beaucoup de stress à l’approche de la date limite du 30 avril.

Pour nous expliquer comment éviter les faux pas fiscaux, nous avons demandé à l’experte des impôts de Wealthsimple, Caroline Corbeil, de nous donner ses précieux conseils.

Piège #1 : Vous ne rassemblez pas vos reçus dans une pochette

Dans un monde idéal, vous auriez organisé à mesure toutes vos factures et reçus au cours de l’année. Toutefois, une des pires choses que nous puissions nous dire c’est : « Tant pis, je n’ai jamais accumulé mes factures, inutile d’essayer de m’organiser rendu là. » Pourtant, prendre le temps de vous organiser vous permettra de gagner du temps plus tard, et vous serez capable de bénéficier de crédits d’impôt et de déductions auxquelles vous n’auriez pas eu accès autrement. Par exemple, si vous êtes en mesure de faire un don à un organisme caritatif cette année, vous devriez vous y mettre dès maintenant : des quelque 10 milliards de dollars que les Canadien.ne.s donnent chaque année, la majorité des dons sont réalisés en décembre. Donc, si vous avez négligé de garder vos reçus, commencez dès maintenant. Caroline Corbeil vous conseille d’utiliser un dossier ou une pochette en papier, ainsi qu’un dossier électronique, dans lesquels vous pouvez accumuler tous vos reçus. Prenez également le temps de faire une recherche dans votre boîte de courriels pour les mots « facture » et « reçu » pour recueillir les dépenses déductibles que vous pourriez avoir oubliées, et glissez-les dans un dossier courriel dédié pour facilement les retrouver.

Piège #2 : Vous êtes travailleur.se autonome et vous n’épargnez pas d’argent dans un compte séparé

La saison des impôts devient vite un cauchemar lorsque vous devez de l’argent que vous n’avez pas, surtout lorsque vous êtes pigiste ou travailleur.se autonome. Idéalement, vous auriez déjà commencé à mettre de l’argent de côté depuis plusieurs mois. Heureusement, celleux qui travaillent à la pige profitent d’une date limite de dépôt ultérieure, soit le 15 juin, ce qui vous donne le temps d’alimenter votre compte d’épargne. Comme vous le savez probablement déjà, vous devriez avoir mis de côté 30 % de votre revenu pour les impôts. La bonne nouvelle, nous explique Corbeil, c’est que si vous vous y mettez dès maintenant, vous avez le temps de vous rattraper. Des outils peuvent vous aider à estimer la somme que vous aurez à payer, comme le pratique calculateur d’impôts sur le revenu de Wealthsimple. Lorsque vous avez une meilleure idée du total, Caroline Corbeil vous conseille de programmer des versements automatiques de votre compte-chèques à un compte séparé, pour résister à la tentation de dépenser cet argent sur autre chose.

Piège #3 : Vous ne cotisez pas le maximum admissible à votre REER

Selon Statistique Canada, seulement 22 % des Canadiens qui paient des impôts ont cotisé à un régime enregistré d’épargne-retraire (REER) en 2019. Caroline Corbeil souligne que cela n’est pas uniquement nuisible à votre retraite, mais également à votre déclaration d’impôts. Le montant que vous cotisez à un REER est déduit de votre revenu annuel aux yeux des autorités fiscales. Comment ça fonctionne ? C’est simple : chaque dollar (jusqu’à votre montant maximum admissible) que vous déposez dans un REER est déduit de votre revenu imposable. Si vous avez perçu 85 000 $ cette année, par exemple, et que vous avez cotisé 10 000 $ à un REER, le gouvernement considérera que votre revenu imposable est de seulement 75 000 $. Bien que vous avez jusqu’au 1er mars 2022 pour faire des cotisations applicables à votre déclaration de revenus de 2021, le temps presse. Pour savoir combien contribuer, vérifiez votre compte de l’Agence du Revenu du Canada (ARC) en ligne ou consultez votre avis de cotisation de l’an dernier. (À noter : pour certaines personnes, un compte d’épargne libre d’impôts, ou CELI, peut être une meilleure option qu’un REER ; nous avons un guide utile si vous vous demandez lequel est le meilleur pour vous.)

Piège #4 : Vous engagez un.e comptable alors que vous pourriez faire votre déclaration vous-même

Il existe plusieurs excellentes raisons d’engager un.e comptable pour gérer votre déclaration de revenus ; par exemple, si vous êtes propriétaire de plusieurs entreprises ou si vous faites affaire dans plusieurs pays. Si c’est votre cas, c’est le moment de trouver de l’aide, car les préparateur.rice.s d’impôts ne peuvent prendre en charge qu’un nombre limité de client.e.s. Mais avant tout, assurez-vous d’en avoir vraiment besoin. Pour commencer, un.e préparateur.rice de déclarations de revenus facture en moyenne entre 50 $ et 150 $. Deuxièmement, les expert.e.s s’entendent sur le fait que même si votre déclaration peut sembler énorme et angoissante, la majorité des Canadien.ne.s ont des déclarations simples qui peuvent être remplies aisément et correctement avec des outils en ligne (comme, disons, Wealthsimple Impôt). Comment déterminer si vous avez besoin d’aide professionnelle ? Si vous avez fait appel à un.e comptable précédemment, Caroline Corbeil vous recommande d’utiliser votre déclaration de l’an dernier et de ressaisir ces informations dans un logiciel d’impôts automatisés. Si vous arrivez au même montant ou à un résultat similaire, vous n’avez sans doute pas besoin de comptable.

Piège #5 : Vous courez le risque d’être en retard ou de faire des erreurs

Environ 60 % des Canadien.ne.s reçoivent un quelconque remboursement d’impôt. Vous ne voulez certainement pas réduire votre retour en accumulant des pénalités à cause d’un retard ou pour avoir oublié de déclarer tous vos revenus imposables ; les amendes pour cette deuxième erreur peuvent s’élever jusqu’à 50 % de l’impôt sous-estimé. La solution pour s’assurer d’être à temps est plutôt simple et ennuyeuse, en fin de compte : créer un document tableur qui contient tous les revenus de votre employeur principal et, surtout, de vos contrats à la pige ou de votre occupation secondaire s’il y a lieu. De cette façon, lorsque la date limite approchera, vous n’aurez pas tant de travail à faire et vous éviterez d’être en retard ou, pire, de sous-déclarer votre revenu. Les T4 et autres formulaires d’impôts peuvent se perdre dans le courrier, ou même ne jamais être envoyés, alors c’est une bonne idée de garder le fil de vos revenus et de ne pas vous reposer sur un responsable de la paie pour vous dire combien vous avez gagné.

Et voilà ! Vous avez fait les premiers pas pour vous assurer que la saison des impôts ne sera pas plus compliquée qu’elle ne l’est déjà. Maintenant, allez suivre les conseils de Caroline Corbeil, et ensuite, vous pourrez arrêter d’y penser jusqu’à l’an prochain.

Avec l’aide de la technologie et d’une équipe d’humains astucieux et sympathiques, Wealthsimple vous aide à faire fructifier et à gérer votre argent. Simplifiez et améliorez la façon dont vous faites vos placements, votre épargne, vos opérations boursières, et même vos impôts.

Tranches de vie financière

"Jusqu’à l’âge de 44 ans, je n’ai jamais eu de compte d’épargne. Je ne m’en vante pas, c’est la triste réalité. J’étais toujours dans le rouge. Je devais toujours de l’argent à quelqu’un. J’étais aussi égoïste et totalement irresponsable."

Anthony Bourdain

Abbonez-vous

Chaque mois, recevez les meilleurs articles de notre magazine.

Abonnez-vous à notre infolettre

    IMPÔT WEALTHSIMPLE

    Produisez votre déclaration de revenus dès aujourd’hui

    Cette année, vous allez adorer faire vos impôts – sans blague. Vous obtiendrez le remboursement maximum : c’est garanti.

    full cta

    Nos meilleures histoires, une fois par mois.

    Abonnez-vous à notre infolettre

    Le contenu de ce site est produit par Wealthsimple Technologies inc. et est publié à titre informatif seulement. Il ne doit pas être considéré comme des conseils en matière de placement, ni comme aucun autre type de conseil professionnel. Avant de prendre une décision en fonction de ce que vous lisez sur ce site, consultez un professionnel. La mention de tiers sur ce site ne doit pas être interprétée comme un cautionnement. L’argent placé est exposé à des risques, et il n’est pas exclu qu’il soit perdu, en partie ou en totalité. Les rendements antérieurs ne sont pas garants des rendements futurs. Les références à des rendements antérieurs, hypothétiques ou anticipés et les illustrations sont fournies à titre indicatif seulementEn utilisant ce site Web, vous acceptez nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité. Droits d’auteur 2022 Wealthsimple Technologies Inc.

    ;