Investissement 101 › CELI < Investissement 101

Compte d'épargne libre d'impôt

C'est quoi exactement?

Tout d’abord, on ne sait pas qui a décidé d’appeler ça ainsi, mais ce n’est PAS un compte d’épargne. On pourrait comparer le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) à un panier. Vous pouvez choisir ce que vous placez dans le panier parmi une multitude de produits financiers – fonds négociés en bourse, certificats de placement garanti, actions, obligations et (véritables) comptes d’épargne. Et les gains réalisés grâce aux investissements dans ce panier, quels qu'ils soient, sont à l’abri de l’impôt. Le gouvernement canadien a créé les CELI en 2009 pour encourager la population à épargner de l’argent en vue de la retraite. Puisque l’argent qui y est placé a déjà été imposé, vous n’avez pas à repayer d’impôt lorsque vous l’en retirez.

Il y a bien sûr un montant d’argent limite que l’on peut mettre dans un CELI. Si le passé est garant de l'avenir, cette limite augmentera un peu chaque année. En ce moment, on peut y déposer un maximum de 5 500 $ par an. Tout le monde y a droit dès 18 ans.

Quels sont les avantages?

Il faudrait être fou pour ne pas profiter du CELI.

Le premier avantage, le nom le dit: les gains sont libres d’impôt. Si les 1 000 $ placés aujourd’hui devenaient 10 000 $ au moment de votre retraite, les 9 000 $ que vous auriez faits ne seraient pas imposés.

Ensuite, contrairement au régime enregistré d’épargne-retraite (REER), le CELI permet de retirer de l’argent rapidement et facilement, et ce, sans pénalité. De plus, ce montant sera ajouté à votre limite de contribution l’année suivante. Par exemple, si vous retirez 5 000 $, l’an prochain, vous pourrez déposer jusqu’à la limite annuelle de 5 500 $, plus 5 000 $.

Il y a un autre avantage pour les gens à la retraite. L’argent provenant d’un CELI n’est pas considéré comme un revenu, donc les retraités peuvent en profiter sans que ça n’influence leurs prestations de retraite, telles les prestations gouvernementales de Sécurité de la vieillesse, qui diminuent si les revenus sont plus élevés.

À quoi faut-il porter attention?

Puisque l’on peut ouvrir autant de CELI qu’on le désire et qu’il est si simple d’y placer de l’argent, on perd rapidement de vue le montant déposé depuis le début de l’année. Si, par mégarde, vous dépassez la limite permise, vous paierez une pénalité de 1 % par mois sur le montant en excès. Et oubliez la spéculation sur séance dans votre CELI, à moins que vous ne vouliez vous attirer les foudres de l’Agence du revenu du Canada.